Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

padura

Clebs

 

Rencontré le romancier cubain Leonardo Padura à l’Armitière (Rouen) dont  L’homme qui aimait les chiens vient de sortir chez Métailié. Le roman tourne autour du destin de Ramon Mercader, l’assassin au piolet de Léon Trotski. Plus profondément : comment une utopie libératrice a-t-elle viré à l’horreur criminelle. Cependant Padura n’adopte pas une posture réactionnaire ; tirant le constat que le monde actuel, c’est de la « mierda » (dixit), il en appelle à la renaissance d’une nouvelle utopie mobilisatrice susceptible de redonner une perspective aux luttes contre l’injustice sociale.  Le père de Mario Conde nous parla également de la transition de l’après Fidel. Des ouvertures progressives, mais le risque d'une transition à la Eltsine, les requins de Floride lorgnant déjà les bonnes affaires... Il évoqua un souvenir qui marqua le manque de liberté durant sa jeunesse. Je vous le donne en mille : il lui était interdit d’écouter le groupe américain The Mamas and the Papas. Et cette frustation a créé l'un des meilleurs auteurs de polar.

 

 

MANIFESTEECOATTEREAtterrissage

 

Vu l’urgence à muscler notre appareil de réflexion dans la période qui s’ouvre, la lecture s’accommode actuellement de petits opuscules. Après le succès de Indignez-vous ! du sémillant et militant Stéphane Hessel, j’ai lu avec profit le Manifeste d’économistes atterrés, édité chez Les liens qui libèrent  – 5,50 €, 70 p.
C’est un appel au débat, c’est clair et les questions sont bien posées par 4 économistes qui n’ont pas succombé au discours dominant du libéralisme et de l’européanisme : « C’est la fatalité ! Il n’y a pas d’autres solutions que le marché super star et l’Europe capitaliste ! » D’autres choix sont possibles, ce livre ouvre le débat posément, il mérite un très large écho.

 

 

boulette in8Boulette

 

Sortie annoncée en février aux éditions In-8, dans la collection La porte d’à côté dirigée par Jean-Paul Basly, d’une de mes nouvelles intitulée Boulette. (32 pages, 4 €) Cette collection édite une nouvelle unique sous un petit format (11x17).  On relève dans le catalogue les noms de Villard, Mizio, Akkouche, Thirion, etc. parmi les auteurs du noir ou du polar. Disponible en librairie le 3 février 2011.
Site : http://www.atelier-in8.com

 

 

 

 

 


 

 

w9782906330815.jpgShort stories

 

En mars, sortira chez Krakoen dans la collection Court-Lettrages, un nouveau recueil de mes nouvelles dont la moitié inédites : L’ironie du short.


Projet de 4eme de couverture :

Max Obione rassemble ses nouvelles inédites et celles éditées ici ou là depuis la publication de son recueil Balistique du désir.

Tour à tour cocasses, féroces, tendres, sexe, rock…, toujours à la sauce noire, les histoires courtes de Max Obione nous entraînent au cœur du combat d’Eros et de Thanatos. Un flic dans la tête d’un assassin, un rat qui parle, Blanche Neige et ses 10 nains, Marcel Bovary qui chasse les « femelles », etc. Bien secoué ! Bref, on s'accroche aux pages pour lâcher la dernière du livre, ébouriffé et ravi !

(couverture provisoire)

Tag(s) : #Mon actu

Partager cet article

Repost 0