Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Voici en vrac quelques actus :

 

0) Je suis à Lens ce week-end, pour le salon du livre policier. Cela fait deux ans que je me languis des nordistes ! Leur site

 

1) Le salon du livre de Paris 2011 est égal à lui-même, avec deux jours en moins. Bruit et bousculade, les visiteurs m'ont paru moins nombreux. La crise tape de plus en plus dur ! Retrouvailles de potes et de quelques lecteurs fidèles. Des contacts à concrétiser... On a aussi sacrifié à la tradition de la dégustation du Brutal, breuvage curieux qui contient, euh ! y en a ! si, si ! Surtout l'occasion de réunir le gang Krakoen pour son assemblée générale des quartiers nord, sud, est et ouest.  Le boss a été reconduit aux manettes, Jeanne Desaubry tient les rennes de l'éditorial et Hervé Sard s'assoit sur la caisse.

 

paul-et-max.JPG

Avec Paul Colize, l'ami belge de Waterloo...
Hips ! Raide comme une gueuze...

pauletlestaff

Jeanne Desaubry, Paul Maugendre (Mystery-Jazz) et mézigue

 

2) Buchet-Chastel a fait la nouba sur son stand pour la sortie du recueil Ramones, j'ai malheureusement fait faux bond au dernier moment. Il y avait du beau linge autour de Gibé Pouy, comme en témoigne la photo. J'ai récupéré le lendemain le t-shirt et le pin's d'anthologie !

 

ramones-gang.jpg

  Sur cette photo quelques auteurs des nouvelles :  Pierre Mikailoff ,
Bruno Schnebert
, Serguei Dounovetz, Thierry Crifo, Jean Luc Manet,
Jean Bernard Pouy
, Dallas Kincaid, Caroline Sers,
Jean-Noel Levavasseur
, Michel Embareck, Hugues Fléchard 

 

tshirtramone.jpg

Le Max pas peu fier d'avoir ce collector
Lire article précédent au sujet du recueil

 

32) Jean-Marc Lahérerre, serial chroniqueur, a dégainé le premier une critique sur L'ironie du short, la voici repiquée sur son blog Actu du noir :


« Ça fait du bien, de temps en temps, de faire un petit trou normand. Et hop, entre deux romans, quelques nouvelles, bien courtes, bien serrées. J’ai toujours deux ou trois recueils sous la main, pour l’occasion. Cette fois c’est L’ironie du short, de Max Obione dont j’avais aimé un précédent recueil, Balistique du désir.

 

w978291633081518 nouvelles aux thématiques très variées (plus, si mes souvenirs sont exacts que le recueil cité en introduction), et surtout aux tonalités diverses : humour, noirceur, science-fiction, fantastique, traque, vengeance, folie ou tendresse. Tout y passe.

 

Chacun, forcément, aura ses chouchous, une ou deux nouvelles (de commande ?) sont, de mon point de vue, un peu en retrait des autres. Ce qui laisse facilement une bonne quinzaine de petites perles plus ou moins chatoyantes, plus ou moins noires (je sais, les perles c’est blanc d’habitude, mais celles-là sont noires ou chatoyantes).

 

Pour ma part, j’ai une faible pour l’excellent pétage de plombs de Marcel Bovary (dans le genre humour noir et Grand-Guignol), la tendresse mélancolique de Aurel et Maddy, l’humour vachard et le regard sur le monde de l’édition de Attention à la marche, ou la noirceur glauque de L’ironie du short.

 

Vous aurez sans doute vos préférences.

 

Et cerise sur le gâteau, ou olive dans le Martini, l’ensemble est précédé par une autre perle, comme ça, pour le même prix, une préface de Maître Jean-Bernard Pouy. Du pur Pouy, excellent donc.»

Tag(s) : #Mon actu

Partager cet article

Repost 0