Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Tandis qu’on se désole du froid glacial qui règne ici, là-bas la pluie de bombes de Tsahal s’abat sur Gaza pour éradiquer les bases des fusées Kassav qui pilonnent le Sud d’Israël. Si tel est le but de l’intervention, la disproportion de la riposte visant inévitablement les populations civiles si concentrées dans cette partie du monde est choquante au plus haut point. Au plan moral, l’agresseur a déjà perdu, le Hamas sortira renforcé de l’épreuve, les images mondialisées des cadavres marquent l’opinion internationale au fer rouge. Encore une bévue de mes frères. Certes les armes se tairont dans les jours qui viennent avec un bilan qui fait déjà frémir. Comme beaucoup de démocrates épris de justice, sans ignorer l’histoire des deux peuples en cause, ce conflit est pour moi une plaie ouverte qui infecte le monde en engendrant les frustrations et les haines du monde arabe faisant le lit de l’islamisme radical, qui ruine l’espoir de vivre en paix du peuple juif et du peuple palestinien sur leurs terres.

Une fois qu’on a admis, au terme d’un cheminement douloureux de part et d’autre, la création de deux Etats indépendants, l’un Palestinien, l’autre Israélien, il faut enfin, une fois pour toutes, poser les termes des discussions de paix. Ce qui veut dire que les ennemis d’hier doivent discuter entre eux, sans choisir par avance ceux qui sont fréquentables et ceux qui ne le sont pas, ce qui veut dire arrêt immédiat des tirs de roquettes, ce qui veut dire la suppression des check point, ce qui veut dire que les résolutions de l’ONU doivent enfin être appliquées, ce qui veut dire que le territoire dévolu à l’Etat palestinien doit retrouver une continuité, ce qui suppose non seulement l’arrêt immédiat de la colonisation et du mitage mais le démantèlement des implantations, quel qu’en soit le prix à payer au sein de la société israélienne. Ce que je ne supporte pas, c’est d’être tantôt taxer d’antisionisme primaire, au pire d’antisémitisme, tantôt d’antirebeu ou d’antipalestinien viscéral, dès lors qu’on aborde ces questions en disant les choses telles qu’on les ressent. 

La paix, c’est la voie obligée pour une sécurité partagée ! Fasse qu’Obama l’américain appuie ce processus, qu’il soit le ferment avec l’Europe (notre Zébulon national survitaminé s’y emploie de façon brouillonne et personnelle) d’une paix durable, que les souffrances des peuples dans cette terre d’histoire s’apaisent. S’il y a un vœu à formuler pour 2009, celui-ci je le mets en tête.

Tag(s) : #Des fois - ça me démange...

Partager cet article

Repost 0