Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un môme

Tandis que les belles consciences sont bouleversées à la vue de ce petit corps sans vie balloté dans la vague au bord de la mer turque, et que des voix s'élèvent pour barrer la route aux réfugiés, une image me revient. Les cinéphiles peuvent s'en rappeler. C'est au début du chef d’œuvre de Marcel Carné : Hôtel du Nord. On festoie dans le restaurant de ce quartier du Paris populaire, c'est le repas de communion solennelle de la fille de la maison. Tous les invités devisent, l'éclusier joué par Bernard Blier se fait charrier au sujet de son activité rétribuée de donneur de sang. Près de la patronne, interprétée par Jane Marken, un petit gamin, brun de peau et de cheveux répondant au nom de Manolo, se régale comme les autres. Soudain, on entend des explosions de pétards dans la rue, le gosse affolé lui saute au cou. Un flic à képi parmi les invités se moque, pose les questions idiotes, d'où qu'il vient, que c'est un étranger, etc., mais la patronne nous apprend que c'est un orphelin et le patron d'ajouter qu'il a subi la guerre à Barcelone durant deux ans. Et qu'il a donc des raisons d'avoir peur.

C'est une petite trace, une minuscule notation historique, un petit rien qui décrit une époque où on a su, tant bien que mal, accueillir une part du "malheur du monde".
C'est tout !

Tag(s) : #Brèves, #Ça - ça me botte...!

Partager cet article

Repost 0